Rouge Sur Blanc

Vendredi dernier, le 27 janvier 2017, j’ai assisté à la quatrième édition de la soirée du court métrage tunisien à Paris. Il y avait plusieurs films les uns plus beaux que les autres. J’ai découvert des jeunes réalisateurs talentueux et plein d’idées créatives. C’était une expérience intéressante et je veux parler d’un film en particulier.

Parmi les courts métrages, j’étais notamment touchée par “Rouge sur blanc” de Raya BOUSLAH. qui raconte l’histoire d’un jeune couple marié depuis trois ans et victime de la monotonie du quotidien. Avec le manque de communication, leur amour est mis à l’épreuve.

rougesurnoir

J’étais parmi les personnes qui ont applaudi ce film ce soir. Ma copine n’a pas compris le message du film et je n’ai pas trouvé les mots pour lui expliquer mon émotion à l’instant. J’ai pris mon temps pour réfléchir et j’ai écrit cet article dans la foulée dans le but de faire le bilan de ma relation.

Ce court métrage évoque la transition de l’amour à l’indifférence, du bonheur au chagrin, du sourire aux larmes, au suicide. La femme a mal vécu cette épreuve, elle a tombé dans le piège de la dépression contrairement au mari qui s’est montré à la limite indifférent au début mais violent à la fin.

Je me suis identifiée à cette jeune femme qui devient dépressive. Elle a perdu le sourire, elle trouve un refuge dans la lecture, son visage devient terne, son regard vide, elle ne parle plus, ne réagit plus, elle a perdu la joie de vivre… Le mari, attentionné avant le mariage, l’a négligé au fil des jours. Quand il se rend compte du problème, il voulait l’aider mais il a empiré la situation par le harcèlement et la violence.

Cette femme a abandonné son travail, mais je n’ai pas arrêté de travailler. Au contraire, je trouvais un refuge dans mon boulot. Elle a choisi de se taire mais j’ai décidé de parler. J’ai demandé de l’aide de mes proches, de ma famille, de mes amis. J’ai consulté un psy. J’ai essayé de changer la situation. Ce n’était pas facile, j’ai dû baisser les bras à plusieurs reprises mais j’ai essayé. J’ai compris que je n’ai pas une baguette magique pour tout changer à la fois. J’ai choisi d’avancer à petits pas. J’ai pris des petites décisions, j’ai essayé de traiter les problèmes séparément mais surtout de parler avec mon ex. Une bonne communication est indispensable pour la réussite de toute relation. En effet, il faut que les deux mariés parlent mais aussi qu’ils soient à l’écoute de l’autre. Je ne peux pas dire que j’ai réussi, on a choisi de divorcer, mais j’ai retrouvé mon sourire et ma joie de vivre.

Aujourd’hui, je prends le temps pour m’exprimer. Je n’utilise plus “Pas de soucis” comme avant, s’il y a un soucis peu importe s’il s’agit de relation familiale, amicale ou professionnelle, je parles sur le champ et je n’attends pas que les choses s’aggravent. En ce moment, je travaille surtout sur la manière de dire en suivant le tothèque ” Que votre parole soit impeccable”.


Merci de m’avoir lu!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s