Bilan Running 2016

Le froid s’installe depuis un moment. J’avais la flemme de sortir courir, mais j’ai repris la semaine dernière et je cherche la motivation partout, j’en profites pour faire un petit bilan running de 2016.

La course à pieds, une passion née en 2015, grandit en 2016. 260 Km au compteur, six courses officielles en 2016, trois médailles, une trophée, des amis de courses mais aussi des nouvelles habitudes.

bilanrunning2016

J’ai pu savourer des runs dans la plus belle capitale au monde, Paris, sur les quais de la Seine, aux tuileries et dans plusieurs parcs. Je me suis ressourcer de la nature au bois de Boulogne, aux parcs des banlieues et même dans les allées du Futuroscope. 🌳🌱🗼

J’ai pu relever des défis, me surpasser, libérer la gazelle en moi. 🐇 J’avance doucement mais sûrement, 5km, 7km, 10Km, 13km en trail urbain. Je compte m’inscrire à un semi en 2017 et pourquoi pas un marathon. Il suffit d’y croire. 🏃🏃

Je suis contente de mon année de running. En dépit des hauts et des bas, j’ai su me remettre sur la bonne voie. J’ai adoré ce beau sentiment, celui que je ressens à chaque fois que dépasse la ligne d’arrivée, un sentiment de joie, de satisfaction, de soulagement. 😍

Divorce

Je reviens avec un nouveau article et un nouveau thème not so happy, le divorce. Je pense faire une série d’articles sur ce sujet délicat.

Il y a deux ans, le samedi 27/12/2014, j’ai dis oui, on a dis oui, oui pour le meilleur et pour le pire. Mais, visiblement aucun de nous deux n’a saisi la signification du “pire”. Aujourd’hui, il n’y a plus de “nous”, on s’est séparé, chacun a repris son chemin tout seul. Une histoire d’amour, un rêve, un mariage, moins de deux ans de vie commune, et hop une relation sous l’eau, retour à la case de départ…Ou pas…

contre

Il y a deux ans, j’ai pensé que cette date marquera le plus beau jour de ma vie, celui que je fêterai tout les ans comme mon anniversaire. Aujourd’hui, c’est un jour comme les autres. Non, il ne l’est pas, il restera différent pour me rappeler qu’il faut bien peser le pour et le contre avant de s’engager dans quoi que ce soit. Il faut savoir dire Non quand il le faut.

Autrement, l’amour ne suffit pas. Certes il est nécessaire, mais il n’est pas suffisant, il ne peux pas faire face au temps s’il n’est pas accompagné de autres ingrédients. La recette magique pour réussir son mariage dépendra du couple, mais il y a des points communs comme le respect, les centres d’intérêt, la complicité, la complémentarité, la vision du futur…

Enfin, la vie ne nous fait pas des cadeaux tous les jours, il faut lutter, il y a des hauts et des bas, il faut savoir s’accrocher et garder espoir en dépit des regrets. Je rencontrerai mon âme soeur un jour mais je ne compte pas le chercher ni l’attendre. Je veux tout simplement croquer la vie à plein dents, m’épanouir, me ressourcer. Le jour J, je serai prête ou peut-être pas ,mais je ne dirai oui que si je suis sûre de ce que je veux ou au moins de ce que je ne veux pas.

PS: Je ne sais pas comment le photographe a eu l’idée de nous proposer cette pose le jour du mariage alors qu’elle montre qu’on est pas sur la même longueur d’onde.

  • Un article publié sur Instagram le 27/12/2016

Les 10 km de Paris Centre

Les 10 Km de Paris centre, dix jours après. C’est ma première course officielle de 10 Km. Le plus beau 10 km de ma vie, disent ils.

14572470_1190647884310318_1063129552_o

J’ai couru la Parisienne le 11 septembre dernier dont j’ai fait le bilan ici. J’étais motivée pour me dépasser encore une fois et je me suis inscrite aux 10Km de Paris centre une semaine après. Pour me préparer, j’ai couru en groupe avec le Nike Runnig Club qui ont mis en place un programme d’entrainement spécialement pour la course. J’étais dans le groupe des débutants mais j’ai bien évolué. J’ai couru aussi avec le Happy Running Crew de Paris et Lutèce Run.

Le jour J, je me suis réveillée tôt. Yes Runners wake up before sunrise 😀 J’ai croisé plein de Runners dans le RER et le métro. Tous motivés, en groupe ou en solo, on a essayé de se réchauffer car il faisait froid ce matin. J’avais la chair de poule mais 5 minutes après, j’ai pris un bon rythme. J’ai prévu un timing supérieur à 1h (1h15min environ) mais je me suis dépassé et j’ai finis la course 01:05:55 plus tard. Entre temps, on a enchainé plusieurs montées et descentes. Ce n’était pas facile mais j’ai assuré. J’ai à peine marché lors la dernière montée sinon je me suis arrêtée au 5ème kilomètre au point de ravitaillement pour boire une verre d’eau, manger un bout de banane et quelques raisins secs. J’ai bien fait de prendre mon souffle et reprendre la course avec énergie. Le parcours en soi n’était pas plein de surprise mais on a vu le tour Eiffel, on a allongé les quai de la Seine et on couru sur le joli pont Bir Hakeim. J’ai vu aussi le statut de liberté de Paris.

parcours

A la fin de la course, le soleil nous a ébloui et La Seine a dévoilé sa beauté.J’étais contente de récupérer ma médaille, je la trouve très belle d’ailleurs. J’ai profité de ce temps merveilleux pour faire une petite marche. C’est la première fois que je marche dans les rues de Paris un dimanche matin. Oh comme c’était calme et apaisant.

14646825_1200715983303508_736465450_o

La récupération!

Et oui il faut récupérer après une course officielle, surtout si on n’est pas habitué de courir la distance parcourue. J’ai rejoint NRC à la boutique Nike de Saint Michel pour un run de récup. Je ne me voyais pas courir 10 km et encore moins faire un “petit” run de 6km deux jours après. L’ambiance était de ouf, on se dirait à la course de dimanche avec nos jolis T-Shirt. J’ai même ralé comme la plupart comme quoi la séance était très courte. Merci Nike pour cette course et tous les programmes d’entrainement, merci aux pacers et coachs pour leur dévouements et  conseils,. Bref, j’ai adoré cette course ❤

14724214_1200715976636842_76009442_o

Merci de m’avoir lu 🙂

 

Velouté de potiron

L’automne vint, les feuilles tombèrent. Elles tombaient jour et nuit en tournoyant, rondes et légères, le long des grands arbres; et on commençaient à voir le ciel à travers les branches. Guy de Maupassant.

14646816_1198361086872331_1533030256_o

Vous l’avez compris, j’aime l’automne, ce festival de couleurs mais aussi la saison des courges, des soupes et des boissons chaudes.

J’adore les soupes et les veloutés. Je ne vous cache pas que j’ai l’habitude de les acheter prêts au super marché. C’est très pratique mais moins healthy of course! J’ai décidé de sauter le pas et de préparer un velouté comme une grande. C’est très facile, il faut juste patienter un tout petit peu pour la cuisson!

14599828_1198366293538477_2076745842_o

J’ai accompagné ma soupe de Houmous et des barres de carottes. C’était délicieux.

Ingrédients

  • 700 gr de potiron
  • 1 grand ognion
  • 1 grande cuillère de crème fraiche
  • sel et poivre
  • un peu de huile (de préférence huile d’olive)

Préparation

  • Éplucher la courge et la couper en gros dés.
  • Couper l’oignon en de petits dés et le faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile sur un feu doux.
  • Ajouter les dés de potiron et recouvrir d’eau jusqu’au niveau de la courge.
  • Laisser bouillir sous un feu chaud (voir très chaud si la casserole est assez grande) ( 45 minutes max) Arrêter la cuisson si la fourchette rentre facilement dans un dé de courge .
  • Mixer le tout, verser la crème fraiche,( si vous voulez une soupe onctueuse ajouter un peu de crème fraiche) saler et poivrer selon votre goût, et faites revenir le mélange encore deux minutes sur un feu doux.

Et Voili voilou le velouté est prêt 🙂

Bon appétit.

 

 

La course La Parisienne

Dimanche dernier, j’ai couru La Parisienne, course de 6,7 Km en plein Paris, pour la deuxième fois. Voilà mon retour sur une expérience qui a bouleversée ma vie.

14375407_1174734299235010_800842015_o

Le Running et moi

Tout a commencé l’an dernier, quand mes collègues m’ont proposée de relever le challenge et participer à La Parisienne. Je ne cours pas à l’époque mis à part derrière le bus et le RER. Mon dernier footing remonte à deux voir trois ans. J’ai repris la course à pieds petit à petit au mois d’aout 2014. Je ne savais pas si je pourrai finir la course de 6,7 Km mais j’ai réussit à la faire en 48 min.

J’ai repris la course à pieds depuis, j’ai même participé à un Trail de 13km en mars 2016 mais j’ai arrêté faute de motivation et plein d’autres problèmes dont je m’en passe.

La Parisienne 2016

Cette année, je me suis inscrite deux semaines avant la course et je l’ai faite en 46 min. Je suis contente et je ne veux plus arrêter de courir.

 

C’est la 20ème édition de la course féminine la plus grande de l’Europe. Kathrine Switzer, la première femme qui a couru un Marathon était présente avec nous dimanche dernier. C’est grâce à elle que les femmes peuvent participer à des courses officielles aujourd’hui 🙂  Sinon le thème de cette année est le carnaval ! J’ai adoré l’ambiance au village et durant toute la course.

Dimanche, 11 septembre 2016, on comptait 38 000 filles à  avoir franchi la ligne de départ. C’est une course accessible à tous les niveaux, de la débutante à la runneuse confirmée. On peux même marcher et s’arrêter pour prendre des photos avec les monuments de Paris. Il y avait des orchestres de musique tout au long du parcours.D’ailleurs, retournons sur le parcours de cette année qui était un peu triste  ( 2 ligns droites) en comparaison de l’année dernière. On a du le changer une semaine avant la course, on n’as pas couru aux Champs Elysées comme prévu par mesure de sécurité. L’essentiel est qu’on n’a pas annulé la course 😉 Un grand merci aux organisateurs et aux bénévoles pour cette ambiance et cette animation magique.

capture-decran-2016-09-17-a-23-55-33

Cette année j’ai couru tout le chemin sans marcher, j’ai piétiner un peu au point ravitaillement pour boire un verre d’eau et manger une part de banane. Il faut garder la banane, ah ! Arrivée avec une copine à 9 heure, on attendu presque 2 heures avant de franchir la ligne de départ. Un point à prendre en compte quand on paye le dossard 50€ pour une distance pas très longue, heureusement que l’ambiance, le tote bag et le t-shirt valent le coup. La médaille de cette année est magnifique ! J’ai repris le running il y a un an et j’ai deux petites médailles girly 🙂

capture-decran-2016-09-17-a-23-44-02

Et Voilà j’ai couru la Parisienne les deux dernièers années, je le referai avec plaisir mais plutôt en challenge entreprise (VIP) 😀 Et vous, vous l’avez faites cette année ? Qu’en pensez vous?

Merci de m’avoir lu, Bisous :*

Readthon – #ORCReadthon3

J’ai découvert le #ORCReadthon3 juste à temps pour y participer. Le principe est simple, il faut accomplir 7 challenges en 10 jours à partir du 1er Aout 2016. Je partage avec vous un petit bilan de ce que j’ai lu en attendant de revenir avec une revue plus complète pour certaines lectures.

J’ai lu 5 livres en presque 10 jours. Je suis très contente de mon avancement, j’ai lu des livres qui sont dans ma bibliothèque depuis des années, d’autres que j’ai téléchargé et que j’ai jamais eu le courage et/ou le temps de les lire. J’ai commencé le Readthon en retard quand je suis tombé sur ce groupe merveilleux sur Facebook Our reading club ♡ mais j’ai inclus deux livres que j’ai commencé à lire à 10% et 20% et j’ai fini aujourd’hui les dernières pages du dernier livre.

  • Read a book by an author of your dream’s country

13696598_279830019042322_902431296_n

J’ai lu Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger (The Devil Wears Prada), c’est une lecture légère idéale pour les vacances. Un mélange de torture, d’humour et de méchanceté. C’est une vision originale de la réalité de l’univers de mode.

  • Read a book in a different language than the one you usually read

images

Je lis d’habitude des livres en arabe, en français et parfois en anglais, donc j’ai choisit de lire la version originale de The old man and the sea de Ernest Hemingway. J’ai adoré ce classique. Cette nouvelle a eu le  Pulitzer Prize de la fiction.  So if you love reading classics, this is for you 🙂

  • Read a book that has been sitting on your shelves for over 2 years
  • Read a book with a genre you don’t usually read

13768103_1775389132743119_1636721423_n

محمد الحبيب الرويسي   – الفلسفة تقارع أصنامها

J’ai lu un livre qui est dans ma biliothèque Dieu seul sais depuis combien d’années.  C’est un livre philosophique. Je n’ai pas tous pigé à vrai dire, mais j’ai joué le jeu et je me suis concentrée pour comprendre les grandes lignes. Je ne me permets pas de noter, ni juger ce livre.

  • Read a book with an ugly cover

Capture d’écran 2016-08-11 à 17.49.00

محمد اسماعيل  – جثة على قيد الحياة

OK, It’s really an ugly cover!  J’ai pensé que c’est livre d’horreur mais le contenu du livre ne m’as pas fais peur, le début était de l’humour à l’égyptienne, soit on aime, soit on aime pas. La deuxième partie, la plus sérieuse n’est pas terrible. Je ne recommande pas ce livre

  • Read a book that was published the year you were born

Capture d’écran 2016-08-11 à 17.49.19

عن الرجال والبنادق غسان كنفاني

Ce livre n’était pas publié l’année de ma naissance mais j’ai lu la quatrième version publiée en 1987. C’est ma deuxième lecture de Kanfani, son style est toujours aussi attirant, ses histoires m’ont pris en Palestine pour vivre la douleur, le courage et l’espoir d’un grand peuple.

  • Read your best friend’s book

C’est le seul challenge que je n’ai pas fait.

Que dire, si ce n’est que c’est une grande réussite pour moi ! J’ai survécu à ma panne de lecture de juillet avec presque aucune lecture achevée. Merci pour ce Readathon et Vivement le ORCReadthon4 🙂

Merci de m’avoir lu 🙂

Book Review – Demain

Je reviens avec un nouveau article pour vous parler de “Demain” de Guillaume Musso.

13260833_792798737487692_286787670_n

C’est une histoire imaginaire, elle ne peut jamais se reproduire dans notre monde réel, je le savais mais j’ai dévoré ce livre en un temps record. Musso s’est inspiré des faits réels dont il a ajouté sa touche personnelle pour créer ce monde irréel riche en suspens.

J’ai lu ce bouquin il y a un mois et j’ai retenu ces points :

  • L’amour est aveugle, on peut tout faire pour voir notre amoureux heureux mais s’il trahit cette relation tout cet amour se transforme en haine et mépris.

  • Il ne faut jamais s’arrêter sur le premier accident rencontré dans la vie mais il faut être fort et poursuivre son chemin parce que si ça se trouve cet accident nous a sauvé la vie. Demain nous cache surement des surprises !
  • (Ce dernier point peut-être un spoiler) on peut aimer une personne sans la reconnaitre vraiment, on peut se marier, avoir des enfants, la mort peut nous séparer sans connaitre le vrai visage de notre conjoint. Parfois, il faut éviter de chercher la vérité car c’est difficile d’accepter la réalité… d’accepter l’infidélité du conjoint, et le pire de découvrir que c’est un amour fictif. Kate était à la recherche d’un modèle, un prototype et Mathew s’est trouvé sur son chemin par hasard , elle a tout fait pour le laisser à coté d’elle, en simulant des sentiments, des moment de bonheur, tout une vie…

J’ai pas aimé la fin du roman, on dirait que Musso était à cours des idées et voulais juste boucler “Demain” pour passer à autre chose. D’ailleurs je l’ai donné 4/5 étoiles dans Goodreads pour cette raison.

Donnez moi vos avis si vous l’avez lu.

Merci de m’avoir lu. Bisous