Happy Women’s Day

Bonne fête des droits des femmes !

Aujourd’hui, mon employeur m’a offert des tulipes à l’occasion de la journée de la femme. L’an dernier, celui d’avant aussi, mais je ne l’ai pas apprécié étant donné que c’est la journée internationale de lutte pour les droits de la femme et non pas la journée des femmes. Nous ne voulons pas de fleurs, ni de mise en beauté, ni de fringues, ni de maquillage, ni de cadeaux. Nous voulons des DROITS, GARANTIS & PROTEGES. Je suis toujours d’accord avec ce principe mais en prenant du recul, je m’aperçois que je me suis focalisée sur l’aspect négatif de cette fête et j’ai oublié un coté positif, tout beau d’ailleurs, on m’a offert un cadeau, peu importe l’occasion, je suis contente. Un homme bien stylé m’a accueilli ce matin au bureau. Il m’a offert des tulipes panachées avec un beau sourire tout en me souhaitant une excellente journée.Elle n’est pas belle la vie?

Il n’y a pas de raison pour que je gâche ma journée en jouant à la militante surtout quand je dois faire face aux remarques de mes co-workers masculins. Il y a toujours un collègue qui s’exclame : “Je ne comprends pas pourquoi il faut une journée spécialement pour les femmes.” Un commentaire que nous avons tous surement entendu en ce jour.

J’ai décidé de profiter de cette journée et d’apprécier ce petit cadeau. Dans le langage des fleurs, les tulipes expriment les symboles de la gloire et de l’amour parfait. Célébrons la gloire, l’amour, l’affection, la femme tout court. Fêtons cette journée.Bonne fêtes à toutes les femmes ! Je vous souhaite d’être heureuses, libres et épanouies. Savourons cette journée et arrêtons de râler, on a 363 jours pour défendre nos droits, pour parler des inégalités subies par les femmes!

The Running Tag

Je reviens avec un nouveau tag, The runnig tag ! J’ai crée ce tag en m’inspirant d’autres tags afin de partager ma passion de course à pieds avec vous et de mieux vous connaître si vous acceptez de le faire.

16736156_10212165147063860_1088092610_n1. How long have you been running? / Depuis combien de temps courez-vous ?

J’ai arrêté le sport après le bac sport   Le sport et moi, on faisait deux, mais ça c’était avant.  J’ai commencé la course à pieds en aout 2015, je cours plus ou moins régulièrement depuis.

2. Why did you start running? / Pourquoi as-tu commencé à courir?

J’ai commence à courir pour me préparer à la Parisienne 2015 avec mes collègues, c’est une course féminine d’environ 7 Km. Je voulais me défouler et casser la routine aussi à cette période mais aussi perdre quelques kilos.

3.What is the furthest distance you have ever ran? / Quelle est la distance la plus grande que vous avez jamais courue?

J’ai fait un trail de 13Km en 2016.

4. Do you have a running partner?/ Avez-vous un partenaire de course?

J’en ai plusieurs. J’ai commencé à courir avec mes collègues pendant la pause déjeuner. Et puis j’ai découvert les équipes de Running de Nike et Lutèce à Paris. Je cours avec eux en fin d’après midi. Sinon le weekend je cours parfois avec des amis mais généralement toute seule.

5.Do you like outdoor or indoor running? / Aimez-vous la course en plein air ou à l’intérieur?

Outdoor! J’adore courir en pleine nature pour me changer les idées et m’aérer l’esprit. Sinon je cours aussi dans les rues, c’est moins agréable mais toujours mieux que le tapis. Je déteste le tapis de course, je me sens prisonnière et puis le temps parait très long. Mais je fais avec si jamais je suis obligée de le faire à cause du mauvais temps.

trr

6.What music do you listen to when running? / Quelle musique écoutez-vous en courant?

J’écoute tout, de la musique rythmée et motivante allant aux chansons de malouf ☺ oui je suis comme ça… Dès  lors que la chanson me plaît et je m’amuse, je mets aussi la radio parfois.

7.What are some other exercises you love? / Quels sont les autres exercices que vous aimez?

J’aime la Zumba sinon je ne connais pas encore les exercices muscu, je vais me mettre aux exercices muscu pour renforcer mes muscles et améliorer mes performances. 

8. Advice for new runners? / Conseils pour les nouveaux coureurs?

Allez-y doucement. Commencez peut-être par 5 minutes de marche rapide, puis trottinez tranquillement. Dès qu’un point de côté se fait sentir, recommencez à marcher quelques minutes. Ne vous en faite spas si vous êtes lents, l’essentiel est d’avancer. Soyez régulier, et prenez le rythme qui vous va. Courir une fois par semaine toutes les semaines est mieux que de courir 3 fois par semaine et s’arrêter pendant le mois suivant.

Fixez un objectif, une distance, un temps ou un poids et faites de votre mieux pour l’atteindre.

9.What are your current or future goals? / Quels sont vos objectifs actuels ou futurs?

Je prépare un trail de 13 Km pour mi Mars, sinon je veux courir un semi-marathon cette année. Je veux améliorer mes performances aussi.

10.Where are you running? In Tunisia or abroad? / Où courez-vous? En Tunisie ou à l’étranger?

Je cours en France, en région parisienne mais je veux bien courir en Tunisie dès que je rentre les vacances prochaines.

11.Who will you tag? / Qui tagues tu ?

Je tague tous ceux qui lisent cet article. Répondez aux questions que vous voulez en commentaires. A vous de jouer, partager le tag sans modération ☺

Merci de m’avoir lu 🙂

Happy Valentine’s Day

Cette année, je suis célibataire. Bien que ce n’était pas le cas depuis des années, je suis heureuse et je ne sens pas un manque comme je le sentais pendant mon célibat autrefois. Aujourd’hui, je vois les choses différemment. C’est une fête d’amour, alors fêtons l’amour! Je vais commencer par m’aimer. Oui, je me suis offerte ce petit sac à main à l’occasion. (C’est la meilleure excuse que j’ai jamais sorti quand je craque :p)

bag
On le voit partout, il faut savoir s’aimer pour pouvoir aimer quelqu’un d’autre.
Aujourd’hui, je fais une déclaration d’amour à celle qui ne m’a pas lâcher en dépit des pressions, mon âme, à celui qui m’a soutenu et supporté et qui n’a pas craqué face à la peine qu’il a enduré, mon corps, à celle qui m’a encouragé à me relever, à me battre, à garder espoir, ma foie.
L’an dernier, je ne savais pas que je suis assez forte, je n’avais pas confiance en moi, je ne m’aimais pas. Bien au contraire, je me détestais, je ne voyais que mes défauts. Aujourd’hui, je m’aime, j’aime la femme que je suis.
J’aime aussi ma famille et mes amis. C’est aussi grâce à eux que je m’assume aujourd’hui.
J’aime aussi Instagram et je vous aime vous, qui me lisez!

Merci du fond du coeur ❤

Rouge Sur Blanc

Vendredi dernier, le 27 janvier 2017, j’ai assisté à la quatrième édition de la soirée du court métrage tunisien à Paris. Il y avait plusieurs films les uns plus beaux que les autres. J’ai découvert des jeunes réalisateurs talentueux et plein d’idées créatives. C’était une expérience intéressante et je veux parler d’un film en particulier.

Parmi les courts métrages, j’étais notamment touchée par “Rouge sur blanc” de Raya BOUSLAH. qui raconte l’histoire d’un jeune couple marié depuis trois ans et victime de la monotonie du quotidien. Avec le manque de communication, leur amour est mis à l’épreuve.

rougesurnoir

J’étais parmi les personnes qui ont applaudi ce film ce soir. Ma copine n’a pas compris le message du film et je n’ai pas trouvé les mots pour lui expliquer mon émotion à l’instant. J’ai pris mon temps pour réfléchir et j’ai écrit cet article dans la foulée dans le but de faire le bilan de ma relation.

Ce court métrage évoque la transition de l’amour à l’indifférence, du bonheur au chagrin, du sourire aux larmes, au suicide. La femme a mal vécu cette épreuve, elle a tombé dans le piège de la dépression contrairement au mari qui s’est montré à la limite indifférent au début mais violent à la fin.

Je me suis identifiée à cette jeune femme qui devient dépressive. Elle a perdu le sourire, elle trouve un refuge dans la lecture, son visage devient terne, son regard vide, elle ne parle plus, ne réagit plus, elle a perdu la joie de vivre… Le mari, attentionné avant le mariage, l’a négligé au fil des jours. Quand il se rend compte du problème, il voulait l’aider mais il a empiré la situation par le harcèlement et la violence.

Cette femme a abandonné son travail, mais je n’ai pas arrêté de travailler. Au contraire, je trouvais un refuge dans mon boulot. Elle a choisi de se taire mais j’ai décidé de parler. J’ai demandé de l’aide de mes proches, de ma famille, de mes amis. J’ai consulté un psy. J’ai essayé de changer la situation. Ce n’était pas facile, j’ai dû baisser les bras à plusieurs reprises mais j’ai essayé. J’ai compris que je n’ai pas une baguette magique pour tout changer à la fois. J’ai choisi d’avancer à petits pas. J’ai pris des petites décisions, j’ai essayé de traiter les problèmes séparément mais surtout de parler avec mon ex. Une bonne communication est indispensable pour la réussite de toute relation. En effet, il faut que les deux mariés parlent mais aussi qu’ils soient à l’écoute de l’autre. Je ne peux pas dire que j’ai réussi, on a choisi de divorcer, mais j’ai retrouvé mon sourire et ma joie de vivre.

Aujourd’hui, je prends le temps pour m’exprimer. Je n’utilise plus “Pas de soucis” comme avant, s’il y a un soucis peu importe s’il s’agit de relation familiale, amicale ou professionnelle, je parles sur le champ et je n’attends pas que les choses s’aggravent. En ce moment, je travaille surtout sur la manière de dire en suivant le tothèque ” Que votre parole soit impeccable”.


Merci de m’avoir lu!

Divorce

Je reviens avec un nouveau article et un nouveau thème not so happy, le divorce. Je pense faire une série d’articles sur ce sujet délicat.

Il y a deux ans, le samedi 27/12/2014, j’ai dis oui, on a dis oui, oui pour le meilleur et pour le pire. Mais, visiblement aucun de nous deux n’a saisi la signification du “pire”. Aujourd’hui, il n’y a plus de “nous”, on s’est séparé, chacun a repris son chemin tout seul. Une histoire d’amour, un rêve, un mariage, moins de deux ans de vie commune, et hop une relation sous l’eau, retour à la case de départ…Ou pas…

contre

Il y a deux ans, j’ai pensé que cette date marquera le plus beau jour de ma vie, celui que je fêterai tout les ans comme mon anniversaire. Aujourd’hui, c’est un jour comme les autres. Non, il ne l’est pas, il restera différent pour me rappeler qu’il faut bien peser le pour et le contre avant de s’engager dans quoi que ce soit. Il faut savoir dire Non quand il le faut.

Autrement, l’amour ne suffit pas. Certes il est nécessaire, mais il n’est pas suffisant, il ne peux pas faire face au temps s’il n’est pas accompagné de autres ingrédients. La recette magique pour réussir son mariage dépendra du couple, mais il y a des points communs comme le respect, les centres d’intérêt, la complicité, la complémentarité, la vision du futur…

Enfin, la vie ne nous fait pas des cadeaux tous les jours, il faut lutter, il y a des hauts et des bas, il faut savoir s’accrocher et garder espoir en dépit des regrets. Je rencontrerai mon âme soeur un jour mais je ne compte pas le chercher ni l’attendre. Je veux tout simplement croquer la vie à plein dents, m’épanouir, me ressourcer. Le jour J, je serai prête ou peut-être pas ,mais je ne dirai oui que si je suis sûre de ce que je veux ou au moins de ce que je ne veux pas.

PS: Je ne sais pas comment le photographe a eu l’idée de nous proposer cette pose le jour du mariage alors qu’elle montre qu’on est pas sur la même longueur d’onde.

  • Un article publié sur Instagram le 27/12/2016